Le chaux chanvre

Le chaux chanvre

La palette des techniques de rénovation est extrêmement large, des ouvrages entiers y sont consacrés. Nous mentionnons ici simplement une technique d’isolation des murs très intéressante. Elle allie matériaux traditionnels et technique de pose moderne, il s’agit du chaux-chanvre projeté. Lors d’une rénovation thermique, la question du choix de l’isolant se pose. Faut-il privilégier une laine minérale, classique efficace et peu onéreuse, ou s’orienter vers un matériaux naturel qui respectera mieux le bâti ancien et grâce à sa perméabilité permettra en même de réguler l’hygrométrie dans l’air des pièces. Plusieurs solutions existent, le chaux chanvre mérite une attention particulière:
1. La chaux et le chanvre sont des matériaux naturels et traditionnels: la chaux était déjà utilisée par les Romains en tant que liant et le chanvre est une plante locale dont la culture ne nécessite pas de produits phytosanitaires.
2. Projeté à la machine, la pose est rapide. Le débit de la machine permet de produire dans la journée des épaisseurs de 20-30cm sans difficulté. Ce niveau d’épaisseur assure une très bonne isolation thermique et en même temps permet de rattraper des murs qui ne sont pas droits. Le temps de séchage est de l’ordre d’un mois environ, variable selon les saisons.
4. L’enduit de finition peut se faire à la chaux ou à l’argile, la palette de rendus est très large
5. L’enduit chaux-chanvre est perméable à la vapeur d’eau, ainsi il absorbe l’humidité de l’air de la pièce par temps pluvieux et par temps sec et rend cette humidité. Il agit ainsi en comme un régulateur hygrométrique.

Le chanvre est une plante qui se cultive bien en France, elle est peut exigeante et sa culture ne nécessite pas l’emploi de produits phytosanitaires
Projection de chaux chanvre sur les murs du 1 rue de Saint Malo à Lannion
Exemple de résultat. Les finitions avec bords arrondis laissent un aspect de surface très douce.